Edito - Aïda, cadre d'échanges privilégié

10 janvier 2012 par Michel Eddi

 

Aïda constitue un bon cadre d'échange et de progrès entre les opérateurs pour s’inscrire collectivement dans une trajectoire d’amélioration de la politique d’achats.

L'expérience a été intéressante car il a fallu tenir compte de deux préoccupations qui ne convergent pas spontanément : savoir servir les besoins particuliers de l’achat scientifique tout en tenant compte des préoccupations de nature économique, sans perte de qualité de service délivrée aux unités de recherche.        

Aïda a travaillé sur les achats scientifiques, dont j'ai parrainé l'un des groupes, et préconise la mutualisation de l’achat d'une partie des consommables de laboratoire ayant un caractère standardisable.        

Mais pour qu'il y ait mutualisation, un travail d'homogénéisation et de normalisation des référentiels de produits doit être mené en collaboration avec le SAE. Il faut ensuite, passer un marché à bons de commande multi-attributaires appuyé sur une solution de gestion dématérialisée du paiement que les acteurs puissent utiliser au fil de l'eau. Le groupement de commande consacré aux achats de consommables scientifiques doit tenir compte de tous ces paramètres pour augmenter à terme l’efficience de la fonction achat au sein des établissements participants. 

J'invite donc les établissements intéressés à rentrer en contact avec le SAE pour s’inscrire dans cette démarche collective de progrès.

 
  Michel Eddi, Directeur Général Délégué de l'INRA
  Michel Eddi, Directeur Général Délégué de l'INRA

Commentaire de AA

10 février 2012 à 12:38 PM

Très bien !

Commentaire de G

31 août 2012 à 02:47 PM

Bonjour,
Très intéressant. Serait-il possible d'obtenir un contact au SAE pour échanger sur le sujet?
Merci