Édito - Permettre aux opérateurs de l'État de se connaître, de se reconnaître

22 septembre 2011 par Hélène Phaner

 

Gaëtan, mon collaborateur m'avait pourtant prévenue: Ne fais pas un édito, cela ennuie tout le monde, fais plutôt un anti-édito...

Pourtant, pour la naissance de notre site commun, et je l'espère bientôt hors du commun, je n'ai pu résister. Alors, voici un édito en forme de promesse : je vais tâcher de dire à quoi va servir le site internet OperAchat.

 

 

 

  Hélène Phaner, directrice du Programme Achat des Opérateurs de l'Etat
  Hélène Phaner, directrice du Programme Achat des Opérateurs de l'Etat

Tout d'abord à fédérer notre communauté. La première raison d'être du programme est en effet de permettre aux opérateurs de l'État de se connaître, de se reconnaître. 


Par delà les différences de missions, de taille, de statuts, d'organisation, nous poursuivons un objectif commun, l'excellence du service public et nous devons faire de notre diversité notre force. La performance du service public constitue une exigence de plus en plus forte de nos concitoyens et les fonctions supports doivent y contribuer. Ceci est particulierement vrai pour les achats qui est la fonction support la plus en prise avec l'extérieur au travers des relations que nous nouons avec les fournisseurs.     


Il y a bien des façons d'atteindre l'excellence. Nous avons choisi la voie de la coopération, qui permet d'atteindre des résultats rapides dans un climat de confiance et de progrès continu. Tel est l'enjeu d'Aïda, des journées d'échange que nous organisons régulièrement et tel est l'enjeu de cet article. Certains d'entre vous peuvent avoir le sentiment d'être en avance, de donner plus qu'ils ne reçoivent encore, dans cette démarche. Étant financière, je dirais que c'est un investissement, que rares sont ceux d'entre nous qui sont bons partout. Étant démocrate, je suis également convaincue que le progrès du plus grand nombre améliore encore le niveau des meilleurs.
Cet article a ainsi vocation à être diffusé et je l'espère lu par tous ceux qui, de près ou de loin, sont concernés par les achats, et qui ne l'est pas ?

       
La communication constitue en effet l'un des piliers d'Opérachat, aux côtés du partage, de la formation, de la performance économique et de la prise en compte des exigences environnementales et sociales. Communiquer est le premier défi lancé aux acheteurs publics aujourd'hui : il s'agit de communiquer avec les fournisseurs pour négocier et comprendre leurs contraintes, avec prescripteurs qu'il faut écouter et conseiller, avec nos dirigeants qu'il faut encore parfois convaincre du caractère stratégie des achats et bien sûr entre nous pour connaître et diffuser les meilleures pratiques.

Commentaire de ROCHETTE

4 mai 2017 à 06:15 PM

très bonne initiative parce que on s'y perd dans ce paysage.