Nouvelle circulaire parc automobile

20 février 2015 par OperAchat (owner)

La nouvelle circulaire sur la mutualisation et l'optimisation de la gestion du parc automobile de l'Etat et des opérateurs a été publiée le 16 février 2015.

 

Fruit d'une concertation interministérielle intense organisée tout au long de l’année 2014, la nouvelle circulaire renforce la dynamique amorcée dès 2010 pour amener progressivement l'Etat vers une gestion à l'état de l'art de son parc automobile.

Le texte s'articule autour de dix axes de progrès, certains renforçant la dynamique actuelle, d'autres ouvrant de nouveaux chantiers concourant pour l'ensemble à un objectif d'économie de 150 millions d’euros sur trois ans.

Au titre du renforcement des actions déjà lancées, figurent des mesures portant sur l'acquisition et la standardisation des véhicules, l'externalisation de la gestion de flotte, le retrait des véhicules les plus anciens et l'affectation des véhicules selon les responsabilités.

L'évolution des motorisations et l'introduction de véhicules propres se voient également confirmées en s'appuyant notamment sur les nouveaux enjeux environnementaux de l'Etat. A ce titre, la part de diésélisation du parc sera réduite compte tenu des impacts désormais mieux connus de cette motorisation sur l'environnement.

De nouvelles actions ouvrent des chantiers significatifs amorcés dès cette année :

  • La gestion mutualisée des véhicules doit améliorer les "lois de roulage" des véhicules, notamment électriques, et consécutivement améliorer leur coût de revient ;
  • Un suivi plus fin des dépenses de carburant, appuyé sur le renouvellement prochain du marché interministériel d'approvisionnement en essence automobile, permettra des actions ciblées visant à réduire le coût d'usage des véhicules ;
  • Il en sera de même pour les coûts d'assurance, dont la gestion prévue dans la circulaire (fondée sur une analyse comparée permanente de l'auto-assurance avec le recours optimisé à un assureur) permettra de tirer parti d'une sinistralité très favorable constatée pour le parc de l'Etat.

L'ensemble des mesures prévues dans la circulaire illustrent enfin une évolution profonde des pratiques de l'Etat se concrétisant par une professionnalisation progressive de la gestion de flotte automobile. L'ambition est bien de doter les acteurs concernés de méthodes, approches et outils au niveau de ceux rencontrés dans d'autres organisations matures sur le sujet.

Le SAE, au travers de la Mission Interministérielle Parc Automobile (MIPA), impulse et coordonne l'ensemble des actions en liaison étroite avec les ministères et les établissements publics entrant dans son périmètre d'intervention.

Pour toute remarque ou question sur cette circulaire, n'hésitez pas à nous écrire.

Documents